≡ Menu

L’ « ère de la communication » a révolutionné l’« art de la communication ». Médias sociaux, E-marketing, F-commerce, ROI, Blogue, Web 2.0, PNI, Facebook, Twitter, LinkedIn, Google, SEO, ne sont que quelques uns des nouveaux termes qui font maintenant partie du quotidien en affaires.

Cette révolution a aussi donné naissance à un nouveau langage. On ne se renseigne plus sur une personne ou une entreprise, maintenant on la « googlelise ». Les liens d’affaires sont devenus des liaisons, des contacts, des relations, abonnés/abonnements, des « followers », des membres et sans oublier… des « amis »! On « twit », on « chat », on « sms », on « blogue », etc.

Et comme l’information est véhiculée à la vitesse de l’éclair via internet, cette nouvelle réalité change les façons de faire. Cette instantanéité joue un rôle fondamental dans le développement des affaires. Les entreprises ont un accès direct en temps réel avec les consommateurs, les réseaux et les influenceurs. Par conséquent, les stratégies de vente, stratégies marketing et stratégies médias sociaux sont inter-reliées.

Aujourd’hui, l’élaboration d’un plan de communication sur le web 2.0 doit tenir compte d’aspects bien différents des communications traditionnelles. Dans la définition de ses objectifs l’entreprise doit dorénavant inclure l’image de marque et la réputation qui seront transmises afin de se bâtir une crédibilité. De plus, il faut qu’elle organise le déploiement des ressources et de l’expertise ainsi qu’une cédule de publication. Finalement, elle doit considérer une révision ponctuelle des actions à poser afin rectifier le tir si nécessaire.

L’ « art de la communication » révolutionnera-t-elle à son tour l’« ère de la communication »?